Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paris n’est toujours pas la France, cependant je redécouvre en campagne les sorties nationales, la vérité du petit plaisir solitaire des salles noires.

Si la maire sortante rêve toujours d’un règne gravé dans les grimoires en latin de Notre-Dame, « Gloria Mundi », ils sont plusieurs à vouloir rejouer la révolution du palais de « 1917 ».

A commencer par le « Joker », clown déjanté haut perchiste, qui a perdu le record du monde d’araignée sous plafond depuis que le pitre russe a sorti sur la toile le « B. affairs » au style parfait spécieux, hostile par effets spéciaux.

Mouvements de cam, plans serrés à 3, les séquences hors-cadre à contrechamp tiennent le spectateur en haleine à en gicler de plaisir au palais, « play » sire, pari(s) citoyen, pari(s) aimé puis pari(s) libéré : Paris m’habite !

Jouer à l’image du roi des forains, soutenu par le seigneur des anaux, les petites parties fessent an-hidalgo, gentlewoman ou gentillefemme pour européaniser pleine face la bifle. Le vit cash, pas con, rappelle « la belle époque », libération de la femme mais pas queue, souvenons-nous de l’empire aux mains des époux Tibère, rien pour voter, à ressusciter un mort !

D’ailleurs, le Dispositif d’Alarme pour Travailleur Isolé (D.A.T.I.) peut vibrer à tout moment, des seins soumis à la pression populaire, entre château de la maire à la gloire de sa paire, le petit Marcel avait trouvé dans son bestiaire la grotte du gros hibou, la chasse aux grives ou la niaise buse « in », pas de quoi faire tant de cinéma…

NB : jojo rabbit vs the gentlemen pour les séances (électorales) prochaines de mars 2020, chaudes semaines à venir.

Tag(s) : #breves, #politique, #fables, #actu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :