Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans l’ordre des « Benji » qui ont fait parler d’eux, on retiendra le Franklin « Best Friend », l’un des pères fondateurs signataire du Traité de Paris, loin devant le bouffon Castaldi qui a bien « BC » depuis qu’il fait « Comme J » ou encore le beau gosse « BG », les paires à fond la teub désigné hier maltraité de Paris.

JeanduJardin a plutôt mal joué de distinguer le Jaccuse de son auteur, c’est comme si Zola avait uniquement laissé « juif et sali » à la postérité, « jaune et ça lit », « jeune hait je lis », « jeûne et jolie », « zola, salaud, le peuple aura ta peau ». Wiki dit de ne pas confondre l’écrivain et journaliste avec Elémire Zolla (même pas contemporains), le footballeur Gi. Zola (encore moins), les artistes CongZolais ou pseudos Gordon Zola et pourquoi pas Émilie Jolie, nous sommes à l’aube (pour ne pas écrire Aurore) du point du jour de non-retour : « J » comme jamais ?

Depuis que « l’Ayraultport » nantais a mal fini dans la jungle, les initiales JMA désignent surtout le pédégé, épris du 69, prêt à tout et tant donner de sa personne pour endiguer le mal en jouant tous les jours, jacasser sur Paris ou jouir pleine face à la Juve… Jeune Mais Aulasalope, toujours sur le coup.

Jadis, le péril jaune jalonnait les journaux, le jaune des tournesols est aujourd’hui en danger et en jachère avant d’entrer au Japon le jour J.
« Mieux vaut être sourd que… d’étendre ça » aurait déclaré l’auteur occupé à jaser sur sa condition d’homme contaminé en pleine période de « J », boulets de mars.

Tag(s) : #actu, #sports, #politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :