Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Toutes ces sordides histoires de zoophilie, satanisme voire connerie profonde, m’obligent à relire les expressions chevalines, je suis actuellement très à cheval sur la chose, limite à prendre le mors aux dents, à ruer dans les brancards etc.

Assise à califourchon, l’amazone avec son cul de jument, menton et culotte de cheval, cherche un remède de cheval à l'haleine de poney au réveil de son étalon, oh ! lâchez-moi donc la bride :

- inutile de monter sur tes grands chevaux, ton corps tout entier a une fièvre de cheval, un tel cheval de bataille ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval.

Moi qui me croyais monté comme un âne (photo non personnelle ni contractuelle pour le coup, je n'ai jamais eu de pantacourt de camouflage), tout badaud de n’être ni baudet ni bardot : - de mulet, tu n’en as que la coupe ! résumait-elle en examinant ma croupe de paire sans, alors qu’en fait, je suis néanmoins monté comme un nez qui dé… conne !

Tag(s) : #actu, #breves, #fables
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :