Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Épique(s) époque(s)piqueter les optiques s’avère des plus poétiques, à défaut d’ésopique on pourrait de sitôt dire que c’est presque littéralement pittoresque ! Péquiste québécois, français d’origine persique ou black belge des tropiques, personne n’échappe au cancer orthographique qui jaillit des potiquets sous diverses formes protéique, septique, protique limite petites piquettes. Ci-bas, ce devis très érotique d'un peintre de Capri corne à mes yeux plus qu’aux oreilles, le topique agit sans trop de piques et repiques, on est quitte, zéro risque, triste sortie sous les portiques.

Théoriques, le dépôt de (sur) pl(e)inthe, la pose des p(e)inture(s) mur(s), plafond ou porte(s), sans oublier le net(t)oyage de toute(s) les pièce(s). Je comprends mieux pourquoi les sportifs utilisent assez souvent « passer pour des peintres » ici ou , et comme disait PICASSO en 1935: « On devrait crever les yeux aux peintres comme l'on fait aux chardonnerets pour qu'ils chantent mieux. »

Tag(s) : #breves, #fables, #dcdl
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :