Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je ne sais plus lequel des « géants du web » (probablement Facebook) m’a hameçonné ce lundi matin, en me proposant de cliquer sur Closer alors que je lis rarement les potins et ne regarde même pas The Mask.
Bref, Anggun en « mangeuse » d’hommes (à noter les guillemets, des fois qu’un lecteur soit trop con, très premier degré, à croire l’artiste franco-indonésienne cannibale) doit faire une révélation sur ses ex(s) ! Forcément, comme tout lecteur de water-closet, je peste, je conchie, je penche (donc j’essuie) mais je vérifie que « ex » ne peut être qu’invariable, pfff et prout ! (un autre contre-gaffeur a eu le courage, lui, de mettre un commentaire…)

L’expression mangeuse d’hommes ne date pourtant pas d’hier, Zola en parlait déjà en 1880 dans Nana, rien à voir avec les protections féminines. Et c’est là que j’ai gaffé à mon tour, en sollicitant le moteur de recherches par les termes « Zola mangeuse », une association malencontreuse qui me donne en 0.4s le titre d’un livre dont voici la jaquette sic-ontre, rien ne vous choque ?
J’avoue mon ignorance concernant cet(te) auteur(e), après l'Amazon(e) j’ai donc envie de chevaucher pêle-mêle books Google livres, non pas comme du temps des calèches, je sais vivre avec mon temps, il neige au Sahara et le ver est dans l’Apple : putain de gaffe, ha ! Captures réalisées sans trucage

 

Tag(s) : #actu, #breves, #dcdl
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :