Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mieux vaut sortir de Yale (ou de là, cuit, dix Jupiler) pour tenter de comprendre écriture inclusive, binarité, transidentité, pronoms de genre etc. qui nous secouent. D’Anouilh au sénateur, chacun.e pourra prendre son pied ou les jambes à son cou, selon sa souplesse, à utiliser ou non le nouveau pronom recommandé « IEL » qui tarde à trouver sa place. Il/elle avait déjà du mal avec le/la VAR ou la/le Covid pour ne parler que des plus récents, je pense que la majorité des gars (et même filles désormais) s’en balek du pronom. Et comme ON n’en est plus à une connerie près, on trouve déjà sur internet des « iels » et même des « ielle.s », variante de « iel » et de « ille », surtout utilisé à l’écrit nous précise-t-on ! Il vaudrait mieux qu’ils aillent tous - et toutes - se jeter à l’eau pour remonter l’Ille ou démonter la Villaine, du genre on/il/elle s’en bat même les ovaires de nos jours. Genré… du cul !

Tag(s) : #actu, #breves
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :