Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après trois mois dans la capitale, le constat est sec, contrat d’échec s'en rappelle, con de rats, des chèques à la pelle, des cheikhs à l'appel. Messi, terne, prend l’eau… et l’oseille, sans se mouiller comme d’autres cons plissent au fond, un mec honteux qui rentrerait aux abois de Boulogne en pleine nuit. Herrera erra au Bois, sans star(lette)s Brésiliennes, starter, stop and go, Ander niait de niaiser en toute charité chrétienne pour crétin. Son compatriote (en un mot) Ramos n’en finit pas de ramer, on connaissait l’anus-cul en lien étroit, voici la muscu en rien du doigt. Enfin, Verratti ou Neymar jouissent une fois sur deux, Mbappé en a ras le casque, Donnarumma, Navas, Wijnaldum complètent ce grand Barnum parfois traité de capharnaüm. Après Messi l’apôtre, Paris découvre Messi le pi(t)re, Messi la patte, Messi là p'têt', l'esprit très Mehdi terrassé (ici dans le métro marseillais) après le nul contre l'éternel rival. Ah l’amour, toujours l’amour flou entre nous.

Tag(s) : #actu, #breves, #sports
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :