Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On connaît probablement tous les histoires, pas toujours gaies, des Barbe-Bleue, Barbe Rouge ou Barberousse, laissez-moi vous conter aujourd'hui celle plus perso de Barbe-Grise. Avant que l’on ne m’offre ce polo gris, taille XXL, c-a-d avant la fonte des glaces face au miroir, la marque ne me disait rien sinon qu’elle n’était ni dorée (peuchère)… ni à « deux raies ». Pourtant « Gil d’Auray » sonnait à mes oreilles comme du déjà entendu, son créateur s’étant certainement inspiré de « Gilles de Rais » (Rayz ou Retz, enfin pas loin de l’île de Ré) pour marquer…les esprits, comme au temps de la légende de son homophone. La gravure sur bois Barbe-Bleue de G.Doré (si, si, on a frôlé la perfection si ce bon vieux Gustave s’était appelé Gilles) illustrant les contes de Perrault, d’un grand costaud aux yeux exorbités menaçant sa femme, me rappelle que Barbe-Grise n’en peut plus ni de ce t-shirt…ni de vieillir.

Tag(s) : #breves
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :