Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un randonneur marseillais a certainement voulu adapter le « no pain no gain » à sa sauce, mais pas de baguette (à 29 centimes) ni de paris (à milliers d'euros) dans nos calanques, à la rigueur un jambon-beurre, juste un jean même pas élimé et posé délicatement sur un tas non loin du Col de Cortiou. Un col, deux corps, pfiou !

Très loin du métro (et en avance sur l'officiel 6 mai), ce « No pants day » local est cependant à mettre en regard des nombreuses nanas qui avaient tombé plus que la chemise dans la calanque de Podestat (quel pied), tanga, maillot ventre plat, calecif à fleurs, culotte gainante ou simplement topless, « no plainte, no gaine » pour les observateurs in-dé-pendants, comme les mentons, les pupilles, la langue.

Tirer la langue et tomber de tout son long, de bas en haut et vice-versa, après tant de dénivelés, je ne crois pas que ce déculotté-là se soit désapé pour la bagatelle, ni une envie pressante, il aura certainement paumé son ben comme d’autres lâchent dans la colline sans le vouloir leur foulard, bonnet ou moufles. No pants, no gants !

Tag(s) : #breves
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :