Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Thomas ça fait rien, tes 16 ans sont finis
Fini le gamin, il s’éveille, il grandit
La tête à nourrir
Vous pouvez rien lui dire, tout ce qu’il nous fera
Il a le droit d’ouvrir son espace le Thomas
Pour lui s’aguerrir, pour nous mal vieillir
A la fin mourir.

Il affichait des rides dès la tête passée
Il a fait de nos vies, un rayon de clarté
Des éclats de rire
Il a mis le beau temps, entre nous l’arc-en-ciel
Et nous repensons parfois qu’il ne
Voulait pas dormir, « Mama pas dormir »
On t’a vu sourire.

Tu as dû faire tant de guéguerres
Pour être si fort aujourd'hui
On t’a offert tout, Père et Mère
De ta vie, de l'amour aussi.


Moi je n’étais rien, et voilà qu’aujourd’hui
Je suis le garant de l’éveil de celui
Que j’ai vu venir
Vous pouvez bien lui dire tout ce qu’il vous plaira
On a qu’à ouvrir l’espace de nos bras
Pour se souvenir, pour voir revenir
On l’a vu grandir.

Il a aimé les chiffres dans l’éloge du passé
Il a fait, sur ma vie, des copiés des collés
Des erreurs pas pires
Il a trouvé des comptes, entre nous, démentiels
Souvent nous pensons chaque fois qu’ils
Veulent pas me revenir, m’empêchent de dormir
Problèmes à mourir.

Il a bien pris tout de son père
Pour être si beau aujourd’hui
Il a surtout de sa mère
Des avis, du glamour aussi.

Eh Eh Eh Eh Eh EEEH

 

Tag(s) : #dcdl
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :