Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
NAGUIGNOL

fables

Art de Vil, hein?

26 Février 2022 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #fables, #dcdl

Alors que certains nous envient souvent nos ciel bleu, oliviers, pins, gravillons blancs et autres lavandes qui fleurent bon la Provence, un petit vilain a jugé malin de jouer avec les lettres de la devise à l'entrée du village : un certain Art de Vil(le). Des jaloux, de la qualité de vie probablement, ou de simples délinquants, qui pouvaient tout aussi bien transformer les panneaux tout proches « Louis Brunet » en « Luis et Bruno », « L’os tue Bruni » ou « L’ours Butine », l’ancien maire et médecin se retournerait dans sa tombe. Face aux commerces, l’arrêt de bus « Mille Ecus » a également perdu son accent (gare à la liaison), l’hôpital vers le Bd de la Tiranne (en un seul mot!) se sent un peu les fesses à l’air. « Pan Pan cul cul » pour les gens de passage (ou pas sages) direction... Plan-de-Cuques.

Lire la suite

R.T.T.

1 Février 2022 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #breves, #dcdl, #fables, #politique, #sports

Je me mets en RTT, à durée indéterminée, à savoir que ce 1er février me semble la date adéquate pour un peu de repos. Réduction du temps de travail après 105 articles (depuis mi-septembre sur la page FB) et 136 sur le blog depuis les derniers JO en juillet. Travail quotidien basé sur choix des photos, écriture des textes, publication en adéquation avec l’actualité le plus souvent possible, pas toujours marrante ni cocasse, l’acronyme sur ce mur ciotaden m’a fait comprendre l’urgence de stopper.

« Rentre Très Tôt », « Remets Ta Tournée » et donc « Remets Tes Tongs » ne sont pas de NAGUIGNOL, de plus en plus dans le style RaTaTiné, ReTâTé voire RoToTos, absolument personne ne commente(ra), pas même un petit ReTweeT…

Le 02/02/2022 aurait probablement mérité mieux. On ReTenTera plus tard!

Lire la suite

Mot-lierre, mort irreel

22 Janvier 2022 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #breves, #dcdl, #fables

A l’heure de célébrer les 4 siècles de la naissance de Jean-Baptiste POQUELIN, et certains de militer pour son entrée au Panthéon, je me suis souvenu qu’il reposait actuellement au Père-Lachaise, juste à côté de La FONTAINE, Maître absolu des fables mais également des… Eaux et Forêts ! Pour paraphraser le moyen mnémotechnique des auteurs les plus importants du XVII ème siècle, je propose « Une Corneille sur la Racine de La Bruyère, Boileau de La Fontaine aux Mots-Lierres », là où les vers (pas nécessairement de terre) s’accrochent telles des plantes vigoureuses aux façades des gens rieurs depuis longtemps. Parmi les cocasseries de années 1650, Magdelaine BÉJART (fille d'un huissier ordinaire du roi ès eaux et forêts de France) accompagna le cofondateur de l’Illustre Théâtre, retourné à Pézenas (Hérault) pleurer son art, manquant de pèze, naze héros. Ni blanc ni noir, du beige art à rendre malade l’imaginaire, les fourbes, les pingres, les ridicules, les médecins, les gentilshommes, les dom juan, les misanthropes, les amphitryons, et même les savantes femmes de l’école du rire ou du plaisir, JB finira par noyer son chagrin dans l’alcôve avec « Mademoiselle », Armande l’amante qui serait la propre fille (ou la sœur) de… Madeleine, la pleureuse. Un arbre généalogique touffu où les maux-lierres sont rampants, divisant encore aujourd’hui les Historiens, la première fille du couple légitime ne se nommait-elle pas Esprit-Madeleine ? Un génie…

Lire la suite

2 NIRO EN HABIT

27 Décembre 2021 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #breves, #dcdl, #fables, #politique, #sports

Période appropriée pour passer l'hiver au chaud crying, en mode cool « NIRO EN HABIT (2) » sur ce blog devil, tout en gardant un œil sur l’actu « occasou »cheeky, j’ai probablement quelques nécrologies de rédigées broken heart si tout devait s'arrêter, dont certainement la mienne wink sous le titre : NAGUIGNOL, la guigne LOL !

Lire la suite

BAC Nord mâle

12 Octobre 2021 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #fables, #actu

Le gars se promenait seul, en marge de l’automne, à la limite de ce que mes sens à fleur de peau pouvaient supporter. Il passa si près de mes oreilles que sa sirène m’alerta, l’ordre froid et sec claqua de mes yeux à mes mains, passant beaucoup trop vite par la case cerveau.
La TV crachait la pub sur le tout recyclage, ce papier symbolique était son linceul, non mais oh, c’est qui le chef ?
Mal contre mâle, pas de sang ni de son, l’abaque normal n’avait rien calculé, l’histoire s’achevait froidement dans le conteneur classique, bac normal.
Sans tri, sans cri, sans haine, sans gêne, mosquito compost.

Lire la suite

Jurassic Marc

25 Août 2021 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables, #dcdl, #breves

Même si la mode est au détournement d’images, d’idées voire de propos sur les réseaux, notamment, la vanne « le comté bon » partait d’un (relativement) bon principe. Passons sur l’omission de la majuscule au nom propre, le Comté doit être apprécié par ce grand amateur de vins qu’est mon ex-partenaire de jeu JMD, alias « l’ordinateur humain » sur le net depuis son dernier passage tv. Bonne pâte, ce sympathique joueur DCDL est d’ailleurs autant doué pour les chiffres que pour les lettres (avec une préférence pour les premiers), je ne doute donc pas de sa réaction épidermique en lisant la légende de cette photo-montage… Lorrain d’origine, l’ami JMD a certes débuté à « l’ère des reptiles » mais n’est ni jurassique et encore moins jurrasien !

Merci à Thomas pour avoir déniché cette perle sur internet

NB : Pour ceux qui cherchent à résoudre le tirage 3.6.7.1.5.5 / 865, il a probablement énoncé le compte est bon en souriant 5x173 donc 3+1=4x6=24x7=168+5=173x5= CB, ça tombe bien puisqu’il s’agit de la solution unique, sacré Jean-Marc, comme J'M !

Lire la suite

Au top à l'Auffes

23 Août 2021 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #fables

La légende pourrait dire que Patrick T. a écrit ces paroles en sortant d’une bonne table au Vallon des Auffes à Marseille :

J'ai bien mangé, j'ai bien bu
J'ai la peau du ventre bien tendue
Merci petit Jésu

Depuis 50 ans que Patrick, au top à l’Auffes, a chanté ce méga succès, de nombreux enfants peuvent ainsi se réclamer du chanteur comique, il y a même désormais une crèche... avec accent circonflexe ! Merci petit Jésu 😁

Lire la suite

PITTORESQUE

23 Novembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #fables, #dcdl

Épique(s) époque(s)piqueter les optiques s’avère des plus poétiques, à défaut d’ésopique on pourrait de sitôt dire que c’est presque littéralement pittoresque ! Péquiste québécois, français d’origine persique ou black belge des tropiques, personne n’échappe au cancer orthographique qui jaillit des potiquets sous diverses formes protéique, septique, protique limite petites piquettes. Ci-bas, ce devis très érotique d'un peintre de Capri corne à mes yeux plus qu’aux oreilles, le topique agit sans trop de piques et repiques, on est quitte, zéro risque, triste sortie sous les portiques.

Théoriques, le dépôt de (sur) pl(e)inthe, la pose des p(e)inture(s) mur(s), plafond ou porte(s), sans oublier le net(t)oyage de toute(s) les pièce(s). Je comprends mieux pourquoi les sportifs utilisent assez souvent « passer pour des peintres » ici ou , et comme disait PICASSO en 1935: « On devrait crever les yeux aux peintres comme l'on fait aux chardonnerets pour qu'ils chantent mieux. »

Lire la suite

HOMME, FEMME, mode d’emploi

22 Novembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #fables, #dcdl

Étudiants, on s’amusait déjà avec la F.E.M. (force électromotrice) dans un cours de physique où l’on parlait d’énergie, de courant qui passe, d’intensité et de tension, pas toujours compatible avec la loi d’OHM qui faisait plus dans la résistance. Le couple pouvait même s’échauffer, réchauffer, surchauffer si la loi de GAUSS n’était en théorie (probablement) que simplement abordée… Après la science, les lettres nous enseignent également que contrairement au symbolique tirage Y.I.N.ET.L.E.Y.A.N (top 7 lettres avec annelet ou enliant), nous, genres différents, nous n’allons pas bien ensemble !
En effet, sur un top maximal à 10 lettres, vous ne trouverez ni 10, ni 9, ni 8, ni 7 ni même 6 lettres avec H.O.M.M.E.F.E.M.M.E mais seulement 2 mots, basiques, de 5 lettres. Encore plus étonnant, les 13 autres mots que l’on forme en 4, 3 et 2 lettres pourraient figurer dans les dialogues d'un film façon Lelouch :

  • Ho ! Même toi, tu dis « me » en résistance à ta mémé du home ?
  • Pour mémo, ma fée n’a pas formulé la loi d’ohm pour élever le môme, l’hème dans son sang, l’om dans sa bouche suffisent.
  • Oh ! Ce mème se transmet donc par répétition d’homme à femme et vice-versa. Chabadabada…
Lire la suite

Do you speak... globish?

19 Novembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #fables, #dcdl

Tentant désespérément de comprendre le type en décryptant cet idéogramme d'idiot, qui tenait autant d’un hiéroglyphe ancien, mon interlocuteur parlait dans un sabir indescriptible, une sorte de charabia incompréhensible. « C’est du vrai chinois ! » lançais-je dans un babil, certes charmant, néanmoins puéril devant tant d’incompréhension mutuelle. « Do you speak…euh… globish ? » se désespérait-il à son tour dans un jargon à l’accent si pointu qu’il me traversait les oreilles sinon l’esprit. Le Capitaine Haddock aurait probablement traité ce baragouin de tous les noms, amphigouri embrouillé et inintelligible, alors que notre précieux Président, par sa formation latine classique, utiliserait plutôt un subtil galimatias !
Dans la synonymie des sabir, babil, chinois, jargon, charabia, baragouin, amphigouri ou galimatias, l’absence de la voyelle E peut également interroger : globish or not ?
NO COMMENT !???

Lire la suite

Et les miss râlent, gnangnans

11 Novembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables, #actu, #breves, #politique

A m’asseoir sur un blanc
Saint, mine, pute avec foi
Et regarder les glands
Tant qu’y en a

Te parler d’y a cent ans
Des potes à qui, Véran
Énervant Darmanin
Très petits rois

Pigeonnés à pouffer
Ah ton pognon, idiot
Leur filer de beaux billets
Pour infos

Et attendre le pire
Quel laid tague les murs
Qui fait surtout mourir
Mais c’est sûr

Te barboter un peu
Comment c'était, minot
Les beaux mecs affabulent
Qu'on nique à sec Le Marchand
Gars en vrac et mythos
Gargamel est un flanc

Et les miss râlent, gnangnans (x2)

Lire la suite

Ferme des BOITEUX

26 Octobre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #fables, #sports, #politique

Alors qu’on décide de fermer toutes les boites, euh, uniquement celles de nuit, les stades ou les piscines, j’en connais un qui doit se retourner dans sa boite, euh son tombeau familial, c’est bien ce brave Jean BOITEUX ! J’emboîte, euh, qui? Que Claudie (en verlan). Décédé en 2010 (des suites d’un accident domestique), cet ancien nageur aux mains et aux pieds comme des battoirs, fut notre premier médaillé olympique de natation, en 1952 à Helsinki.

La photo du père Gaston BOITEUX, sautant dans l'eau tout habillé avec encore son béret sur la tête, est devenue légendaire alors que d'autres concurrents n’avaient pas tous fini ! Issu d’une famille de nageurs (père, mère, oncle maternel), le petit ciotaden a fait ses premières longueurs dans le bassin de rétention d’eau (aux dimensions adéquates de 25x7m) pour les bêtes de ces propriétaires de terres et d’ovins. Ferme des BOITEUX.

Autre cocasserie, la maman prénommée Érechtée Bibiena PÉLÉGRY (selon l’INSEE), alias Bibienne PELLEGRY (selon Wiki qui cite aussi Bienna), et même Elbiana PELEGRIX (selon Généanet), s’écrirait en fait Bibiana PELEGRIX, d’après sa sépulture au cimetière Sainte-Croix de la Ciotat (photo du 21/10/2020).

Une chose est certaine, à l’époque, on se fichait pas mal de connaître les conséquences de ces actes, c’est comme ça que deux ou trois pelés, gris, épousèrent quelques canards boiteux après être sorti en boite.

Lire la suite

Pigeon né ?

24 Octobre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #fables, #dcdl

On entend dire que sur la côte les touristes sont des plumets, comprendre en sous-titre qu’il est aisé de les pigeonner : « Papa, c’est quoi cette mouette ? »

Fascié en Adidas tel la huppe à 3 bandes, comme la houppe au faciès en dadais, on a souvent envie d’étrangler celui qui confond mouette et goéland, l’étranger dans toute sa splendeur. De huppe, le français est passé à dupe, et par extension pigeon plus fréquent et facile à plumer, par manque de poigne certainement.

Si le sommet du coin s’appelle Bertagne, ce ne sont pas des mouettes, qui nichent plutôt en Bretagne, mais bien des gros goélands qui ne viennent pas non plus du Groenland, bien que pas rapides, puisque chacun sait que le gros en est lent.

Pour ne pas se (vous) tromper, le provençal trempé dans l’occitan, a choisi gabian pour désigner celui qui se baigna ici, oiseau de bon/mauvais augure/auspice selon les circonstances ; le gabelou adepte du boulage de pain (donner à bouffer à des pigeons idiots ou à un bélouga), est également montré du doigt accusateur (en général, le majeur) depuis qu’il désigne aussi douaniers (du temps du dinosaure) ou gendarmes (pyrrhocores, pire au corps).

Puisque la faune (Patrice ? pas triste) est de retour avec la fable animalière ici-même, à la question initiale ma réponse fusait, désormais pour tout Parisien la mouette est… chandon ! Vite, une aspirine... avec des bulles !

Lire la suite

@++

14 Octobre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #breves, #dcdl, #fables, #politique, #sports

On pourra toujours consulter les pages et/ou archives (par date ou catégorie) en attendant le retour non programmé du blog parodique : @++


Bilan de la dernière semaine (presque) sans sports !

Mardi 13 : Glotte polie : shit ! (7 ans sans tabac)
Lundi 12 : Grolande + (exercice de style)
Dimanche 11 : L’amère « guèze » (France-Portugal)
Samedi 10 : Vu et entendu à la tv (jeux de… maux)
Vendredi 9 : Croissandeau remplace Barbier (cocasserie)
Jeudi 8 : Documentaire (à financer) sur une légende (de l’OM)
Mercredi 7 : Hypocoristique Coco Vanille (des Crazy girls)

Lire la suite

GROLANDE +

12 Octobre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #dcdl, #fables

D’origine cerdagnole, mon grand-oncle se désespérait de ne plus pouvoir hisser sa grand-voile, son andrologue lui expliqua que son engin serait dorénavant plus comparé à un dégonflard qu’à un angledozer. Comme tous les fiers cerdagnols, faisant fi de l’avis de l’andrologie, mon parent Roland-Gé. s’empiffrait de flognardes devant Grolande et plus, en espérant qu’elle redevienne la plus belle des girandoles.

GROLANDE
+CE : cerdagnole
+CN : grand-oncle
+CS : cerdagnols
+DF : dégonflard
+EZ : angledozer
+FS : flognardes
+IO : andrologie
+IS : girandoles
+IV : grand-voile
+OU : andrologue

Lire la suite

Clichié du jour (30) : Monté comme un nez qui dé… conne !

15 Septembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #breves, #fables

Toutes ces sordides histoires de zoophilie, satanisme voire connerie profonde, m’obligent à relire les expressions chevalines, je suis actuellement très à cheval sur la chose, limite à prendre le mors aux dents, à ruer dans les brancards etc.

Assise à califourchon, l’amazone avec son cul de jument, menton et culotte de cheval, cherche un remède de cheval à l'haleine de poney au réveil de son étalon, oh ! lâchez-moi donc la bride :

- inutile de monter sur tes grands chevaux, ton corps tout entier a une fièvre de cheval, un tel cheval de bataille ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval.

Moi qui me croyais monté comme un âne (photo non personnelle ni contractuelle pour le coup, je n'ai jamais eu de pantacourt de camouflage), tout badaud de n’être ni baudet ni bardot : - de mulet, tu n’en as que la coupe ! résumait-elle en examinant ma croupe de paire sans, alors qu’en fait, je suis néanmoins monté comme un nez qui dé… conne !

Lire la suite

Clichié du jour (29) : Anna et Pierre CASTOR

14 Septembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #fables

Poursuivons les clichiés à tendance animalière, après cigale vs cagarol, coccinelle, tarente, belle bête de lacaune ou derechef d'élytres, intéressons-nous à l’ordre des castoridés… de bricolage. Dans la famille Castor à ma connaissance, madame range pendant que monsieur construit avec sa queue, en général large et plate si Canadien (photo ci-contre).
Dans la queue-de-castor tout est bon, selon la pub locale, « y a tout ce qu’il faut » comme chez Casto ! Banane, chocolat, éclats, copeaux… Castor rame, Castor amasse, Castor ramasse, bref c’est le pro du brico-dépôt à l’enseigne dérivée voire dérivative. Il peut aussi arriver que Castor Anna sorte des livres, et que Pierre Castor (si, si, j’en connais un…) soit confondu avec son père dont vous risquez de garder le générique en tête toute la journée : « Père Castor, raconte nous une histoire, Père Castor… »

Lire la suite

Clichié du jour (28) : Lavane facile

13 Septembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #fables

Comme Lalanne en rimes ou Dechavanne en primes, je dois bien avouer que j’ai souvent envie de fable satirique (même un jour triste*), lavane facile diraient les vieux sages sénégalais.
Depuis l’époque autocaravane, l’ex-fumeur de havane frime le front haut et le cul bas, se pavane sans avoir jamais foulé autre que terre basse, « elle » depuis Basse-Terre, « il » rarement à Lille, un couple aimant : t’es sur électrovanne ?
La gazelle blessée et le vieux lion esseulés dans la savane me font pitié, ils ont eu les mains coupées comme des voleurs, l’homme a perdu la tête il y a plus de dix ans, malgré des visages joviaux et expressifs, l’enseigne n’a rien d’historique en façade... de cabaret !
Comme à « Mal étroit » proche de Saint-Marcel, dès le Moyen-Âge les légendes s’effacent avec le temps car à « Vannes et sa femme » épris de liberté, ne font plus rire personne, le mobile homme est dans un sale état…
(*) Triste jour de naissance, lavane très éloignée d’amoureux svanes ou d’un amour de Swann

Lire la suite

Clichié du jour (27) : La caune et le bambou

12 Septembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables

Peu encline à fréquenter les endroits chics et secs du bord de mer, miss Lacaune prenait son pied à dévorer le gros bambou qui s’offrait à elle, malgré tous les conseils de ses meilleures ovines. Telle une mini-panda avinée (par ici on peut aussi dire cagole) celle-ci se donnait en spectacle, puis très vite le ton montait chez les tout-fous, les moutonnes avaient l’haleine mauvaise contre les coups de bambou, marre d’être tondues tous les ans telles des aliens… fraîches !

Lire la suite

Clichié du jour (26) : Tarente à l'heure

11 Septembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables, #dcdl

À mille lieues du talon de la botte Italienne, la tarentaise vaquait à ses occupations dans son champ en regardant passer les voitures, parfois un train sur sa voie intra-alpine. Le tarentais du coin, de sa voix hautement perchée, s’exclamait de stupeur lorsqu’une bestiole aussi grosse qu’une tarentule, s’extrayait de son rétroviseur par surprise à le faire rejoindre en galopant la terre de ses ancêtres. Alors que les Marseillais arrivaient tranquillement en Isère, un gecko sortait du toit ouvrant, est-ce à dire que la tarente n’aime que la chaleur méditerranéenne ? La fable ne dit pas si la tarentelle a conclu cette soirée de rencontres, ni si chacun est bien rentré chez soi à Tarente à l’heure.  

Lire la suite

Clichié du jour (24) : Sieste coquine

8 Septembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables

L'autre jour, une de mes connaissances féminines s'est plainte d’avoir chaud dans le secteur en haut d’Écuisses, j’ai d’abord éphémèrement pensé à un appel du pied vu qu’elle vit à deux doigts (et deux numéros) du département 69. Et puis, un vendredi en plein après-midi, jour du poisson et de la marée, vierge Rosalie étant la sainte du jour, elle pourrait bien m’envoyer sur les roses, bref la température est retombée d’elle-même, je me suis recouché sans personne... et loir.

Lire la suite

Clichié du jour (22) : Permis de voler!

5 Septembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables

22, les v’la ! Contrariant la tenace croyance populaire, j’étais en train de compter les points sur le dos d’une coccinelle (en général 7 pour une espérance de vie entre 2 et 3 ans), quand j’ai croisé la maréchaussée sensée vérifier que je respectais les règles évidentes de circulation (vitesse adaptée au gabarit, nombre de personnes à bord, mains sur le volant etc.). Ma passagère clandestine avait juste son permis de voler… mais tous ses points !

Lire la suite

Clichié du jour (21) : La cagole et le cagaròl

4 Septembre 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables

Cigale et cagole ont déserté le coin avec la rentrée, le petit-gris a profité du seul jour de pluie pour se montrer.

Entreprenant, le « cagaròl » provençal a tenté sa chance du côté de la Marseillaise blonde maquillée à outrance, bien trop grosse pour son appétit de feignasse qui avait bullé tout l’été.

Le tout mou a passé son chemin, direction le Nord, les deux voyelles sont demeurées proches.

MORALE :
Quand cagole caracole en fête, cagaròl passe à la casserole, en fait

Lire la suite

Clichié du jour (13) : Au roi, Merlin

26 Juillet 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #sports, #fables

Mon voisin nous parle régulièrement de produits achetés « au roi Merlin », soit il n’a jamais lu l’enseigne soit il a trop regardé la série… « camelote » ! J’ai aussi personnellement connu un footballeur professionnel qui a pas mal bricolé en France, en Italie et même aux States, le marseillais Laurent MERLIN a certainement appris quelques tours de vices et pas qu’à Miami. Après avoir fait ami-ami à Marseille, le blond enchanteur s’est mué en coach sportif en prolongeant la voie dans son secteur ! Hier, je lis par hasard que la brune chanteuse Nolwenn poste un cliché très provençal avec son fils dans les bras, LEROY Marin devra s’habituer tôt à la médiatisation, et s’il porte le nom du père CLÉMENT Marin devra éviter quelque météo houleuse voire les clapotis même une fois à quai de 8, de 10, de 12, de 14… On trouve de tout au roi !
NB : j'offre un cadeau bricolage à qui trouvera sur quelle piste d'aéroport ce clichié avait été pris en 2008.

Lire la suite

Les vacances de Monsieur Culot

12 Mai 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #breves, #dcdl, #fables

Minuit à peine passé, sortait la tête du petit mulot
Envie d’air libre, cette cruche montrait son goulot
Sortie autorisée, sans risque, ruée sur le caboulot
Au mépris de l'autre con, tête d’ail ou gros ciboulot

Par le nez ou la bouche, l’égout sert de culot
On souffre pour lui, la faute à ce foutu boulot
Faut bien bouffer, rire, baiser mon p’tit poulot
J’ai besoin d’iode, de moule, de raie et de bulot

Il nous avait pourtant prévenu, ce Breton de soûlot
Arrête tes conneries, paysan de malheur, vieux julot
Retourne bouffi et puant, dans ton trou de surmulot
Tu vas finir par t’enflammer, tel un nauséabond brûlot

Au cul, au cul, aucune hésitation, manifeste anti-Hulot
Nique, holà, Jacquadi a dit : besoin de vacances Monsieur Culot

 

Lire la suite

Harry & Caro

14 Avril 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables, #breves, #dcdl

Une amie de Carry-le-Rouet vivait comme un supplice ce confinement, écartelée entre l’amour et l’orthographe. Caro cuisinait des carottes, au curry probablement, pendant qu’Harry préférait ses mots fléchés, le quiproquo ce soir-là était parti d’une banale incompréhension :

  • « Rond de jambe en 7 lettres ? »
  • « Cuisses » proposa-t-elle naïvement
  • « Cochonne ! » lui balança-t-il « tu t’es crue à Carro ? », lui rappelant insidieusement la fois où il l’avait surprise en soirée discutant avec un autre…

Vexée plus que choquée, elle crut bon de sortir un bon cru tandis qu’Harry butait toujours, l’ire crût en même temps que le ton et les termes crus.

  • « Rouelle, putain ! » éructa-t-il du fond de son sofa
  • « Carré, c’est carré, ça », surprise aussi par la taille d’une carotte plus disproportionnée que les précédentes

Lui, se levant pour mieux entendre, elle se rapprochant pour le comprendre, les deux carrément sur des longueurs d’ondée afférente.

  • « Caressa qui, caressa quoi ? » pesta le mari menaçant
  • « Pas toi en tout cas, reste pas là » gronda la femme en même temps que l’orage, un éclair dans les yeux, le couteau et la carotte brandis vers l’ennemi et surenchérit sur le lent chéri
  • « Caresser, c’est rond et pas carré, c’est lisse et pas triangle, t’as rien capté avec ta manette et tes manies mon minou, tu la vois cette grande carotte - avec un R et deux T - tu peux te la carrer profondément de Carry jusqu’à Carro »

Complètement largué par tant de maux, le porc balança ses jambons et jambonneau en pleine face de la pourtant si gentiment carrossée Caro, elle cédait sous les coups de l'obsédé puis carrément décédait pendant qu’Harry la rouait.
Est-ce la faim des Harry&co qui les pousse à demeurer cons ? Fin

Harry & Caro
Harry & Caro
Lire la suite

C'est très disturbant !

17 Mars 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #actu, #fables

Quand Laurie Canac intervient, avec ses jolies courbes, dans la matinale sur CNews, ça n’est pas seulement pour nous parler de Lorik Cana qu’à l’approche du classico, mais plutôt de la flambée de l’or, du riz, et pourquoi pas de placements en l’orri canaque !

Dans mon à-peu-près journalistique, j’entends hauteur et cumul de neige à Villard, Cauterets… mais je comprends Villers-Cotterêts village de l’Aisne, où le RN a été réélu et surtout, où l’enneigement n’a probablement jamais dépassé l’aine même du temps des aînés. Le Festival du cinéma francophone (actuellement) aurait bien plu aux couples de scène Vilar-Corey et même Villeret-Cotillard.

En parlant grands et gros acteurs, Silvio remplace Francesca PASCALE (même pas Française) par une élue beaucoup plus jeune, après les posts fascistes, il est désormais fasciné par FASCINA, douce comme un agneau pascal, aux seins, osés sains, sans pression d’hectopascal : Fraicheur Marta !

Pour mieux comprendre, je lis aussi canon, mystère et cycle pascals, pascaux, mais pas que puisqu’on y détaille même « Pascal noir » ou « gros pascal » cultivé en Provence. Exemple type de membre pascalisant, grâce au ciel, Il Cavaliere a passé la frontière à Grasse sans dépasser les bornes, quand il apprit que le franco-suédois Carl Adolf dit Max Von Sydow y coulait des jours grassement, sans masque faux sandow et sans que ça caille : « Aglagla hait, Sydow nie »

"C'est très disturbant !" regrettait cet immense acteur avant la 4e minute : Ciao Max !

Lire la suite

Le château de la buse "in"

9 Mars 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #breves, #politique, #fables, #actu

Paris n’est toujours pas la France, cependant je redécouvre en campagne les sorties nationales, la vérité du petit plaisir solitaire des salles noires.

Si la maire sortante rêve toujours d’un règne gravé dans les grimoires en latin de Notre-Dame, « Gloria Mundi », ils sont plusieurs à vouloir rejouer la révolution du palais de « 1917 ».

A commencer par le « Joker », clown déjanté haut perchiste, qui a perdu le record du monde d’araignée sous plafond depuis que le pitre russe a sorti sur la toile le « B. affairs » au style parfait spécieux, hostile par effets spéciaux.

Mouvements de cam, plans serrés à 3, les séquences hors-cadre à contrechamp tiennent le spectateur en haleine à en gicler de plaisir au palais, « play » sire, pari(s) citoyen, pari(s) aimé puis pari(s) libéré : Paris m’habite !

Jouer à l’image du roi des forains, soutenu par le seigneur des anaux, les petites parties fessent an-hidalgo, gentlewoman ou gentillefemme pour européaniser pleine face la bifle. Le vit cash, pas con, rappelle « la belle époque », libération de la femme mais pas queue, souvenons-nous de l’empire aux mains des époux Tibère, rien pour voter, à ressusciter un mort !

D’ailleurs, le Dispositif d’Alarme pour Travailleur Isolé (D.A.T.I.) peut vibrer à tout moment, des seins soumis à la pression populaire, entre château de la maire à la gloire de sa paire, le petit Marcel avait trouvé dans son bestiaire la grotte du gros hibou, la chasse aux grives ou la niaise buse « in », pas de quoi faire tant de cinéma…

NB : jojo rabbit vs the gentlemen pour les séances (électorales) prochaines de mars 2020, chaudes semaines à venir.

Lire la suite

P.B.L.V. dans le Nord

7 Mars 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables, #politique

Après le jeu du footballeur à découvrir le mois dernier, voici le 2e numéro qui se passe cette fois dans le milieu politique.

Ce sont 3 poids-lourds du même gouvernement, accueillis en 59 par « L » (absent sur la photo), lequel a présidé le département ensuite, alors que tous les autres sont presque tous disparus.

« V » comme Vichy puisque cette grande dame portait, malgré tout, toujours avec élégance ces tailleurs. Visionnaire aussi…

« P » était principalement connu pour son accent chantant, un côté flic incorruptible, une fac et un théorème portent même son nom pourtant les étudiants, casqués, ne pouvaient le sacquer.

« B » était surnommé le grand tout mou (par ses confrères), le doudou (par ses admirateurs) et même « mouille le col » (enfin, son anagramme) par les plus guignols d'entre nous.

Je vous demande d’arrêter ce jeu lorsque vous me donnerez le nom des 4 protagonistes, le lieu et la date exacte de notre rencontre fortuite. Indice : PBLV n’existait pas encore

Lire la suite

Décline EX

19 Janvier 2020 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #fables, #sports

Voici un jeu-test pour identifier une personnalité (sport, média, politique...), sur le déclin...

Avec mon pote d’enfance ET diffusé sur télé Grandin
Influencé rare prénom, teinte opposée d’une Blanche Gardin
De cette génération 87 à faire se soulever les gradins
Malherbe à ses débuts a, un temps, agrandi son jardin
Papin, Cissé ou Payet ont aussi fait applaudir Gaudin
Nombreux, comme lui, à rebondir puis ramasser des gadins
A défaut d’étoiles, vu pas mal de galères, puis les glandes, hein
Leur succéder au paradis des Mascareignes, sans poêle Godin
Presque l’Eden au hasard, chaleureuse cuisine, ni rouget ni grondin
Saint-Pierre a ouvert ses portes à cet ancien jeune : E----- G------

Lire la suite

Ah, là là ! Clairefontaine

30 Mai 2019 , Rédigé par NAGUIGNOL Publié dans #sports, #fables

Quand le quotidien sportif a titré que pour la 1ere fois « les équipes de France masculine, féminine et Espoirs ont dîné ensemble (et mélangées) au château », l’un des premiers commentaires a été « ça va ken ce soir à Clairefontaine !!! ». D’où la chanson douce qui suit pour encourager nos Bleu(e, et)s…

Allez Clairefontaine
Maintenant pros, venez
« Deux-roues », « vélocipèdes »,
« Keums », « meufs » si dédaignées
Il y a souvent que d’la haine,
Jaloux, je ne publierai


Sous les feuillets d’un Ken,
Jeu de cité branchée
Sors ta plume, grosse tanche
Un Naguignol chambrait.

Il y a trop d’temps que ça traîne,
Jambes et jeunes, tout briller

Chante, Naguignol, change,
Toi qui as le chœur gai
Tu as le rôle facile…
Moi je l’ai à prouver.

Y en a vingt-trois que l’on aime,
« Dame » et je nous plierai. (…)

Lire la suite
1 2 > >>