Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cris de singe, chants homophobes, bagarres deviennent monnaie courante dans les tribunes (et couloirs) du stade, tant l’argent roi pourrit le système « sportif ». Les chaînes payantes proposent des affiches alléchantes, les clubs sont rachetés par des états princiers mais les paris, parfois fous, sont rarement lucratifs. En revenant de l’île hier, je pensais aux dauphins face aux dealers-leaders, vendeurs de rêve, « avoir le dos fin, dis-leur » c’est un savant mixte de dos large pour encaisser et de nez fin pour apprécier. Rarement un match à 10 essais, et seulement une pénalité d’écart entre l’ASM et ST, ne m’aura procuré autant de plaisir(s) jusqu’au sifflet final. Exceptionnel également, les Titis n’ont pas survolé les ébats mais ont été dévoré par des Dogues morts-de-faim. Même le Tiger est ressorti du bois, à l’expérience, comme l’affamé Belge a tenu haut les pavés, les dauphins font aussi le dos rond. D’infos et dealers (contrepèterie !) si loin, un supporter certainement irrité par les grincements stridents des cigales et perçants des gabians, mais polyglotte, de passage sur l’île a résumé le sentiment général ainsi : « FUCK PARI(S) »

 

Tag(s) : #actu, #breves, #sports
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :