Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En lisant le refus du tilde apposé sur le prénom d’un gamin breton prénommé Fañch, je me suis dit que l’administration n’a pas toujours été si tatillonne.

Exemples connus : Si Ségolène devrait en principe se précéder de Marie, la bien connue Marine n'est (née?) là alors que son patronyme est Marion, tandis que le patriarche Jean-Marie n’en possède qu’un seul de prénom de naissance dit « romain ».
Si les parents de Charlotte BONNET sont pardonnables de ce surprenant aptonyme de nage, de douche, de bain, tournons les yeux vers Constantin(e) où le jeune Corse, interprète mondialement (re)connu de « Marinella », se choisissait Tino comme diminutif de nom de scène.

Rossinante à ses débuts, rossignol surtout, le jeune Rossi n’a pas été qu’un séducteur à la Valentino, parti du quai qui porte aujourd’hui son nom, inhumé au cimetière marin sur la route des Sanguinaires, avec son universel « Petit Papa Noël » il a surtout inspiré des générations de jeunes artistes, franchouillard fēng shuǐ, j’adore Marine à quai…

Tag(s) : #breves, #politique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :