Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

- Avant « Santa Maradona », tout tifosi napolitain, calabrais ou romain, vibrait pour la Squadra Azzura lors du Mundial’82, où Paolo Rossi, disparu lui aussi à 60 balais, marquait tout un pays. « Paolito » diffusait à Turin ou Milan, son statut « World Champion » marquant six buts, dont trois au Brazil. Patrick Battiston n’a pas pu voir son brio au Camp Nou (vs Polska : 2 buts pour la ½) ni au bout du final à Madrid, la RFA d’Harald l’ayant occis avant tout tir-au-but. Un toscan alors au top, futur Ballon d’Or, l’ami à Dino Zoff, Paolo Maldini ou tutti quanti, positif à tout sauf au Covid, allait lui aussi mourir du poumon, taisant à tous son v(il)ain combat...

- Mardi soir, disparaissait sous la bronca du huis clos un « gitan » Roumain à la con, quatuor d’un corps arbitral sorti pas gagnant, pas moral non plus pour trois sous, bashing anti-Blacks, noirs ou turcs d’Istanbul hurlant à tout va, nos stars du PSG main dans la main, un truc « antisocial,vomissait son sang-froid » chantait Trust, frissons garantis dans tout mon dos, mal au cul, mal foutu tantôt.

- Pas malin non plus, nos droits TV du foot français ont disparu aussi, du grand rapt par d’obscurs malotrus sino-catalans, un fiasco acquittant l'ami Quillot (à la LFP) d’un bonus affolant qu’il avait conquis, tas d’or, crash sans vol. Au tour du Canal + jouant du chrono, pour nous, dindons, dans un bon timing post Thanksgiving mais avant ça… Boxing Day.

Conclusion (ou fin) : CHAMPIOOOOOOOONS !

 

Tag(s) : #actu, #breves, #sports
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :