Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tresses et paillettes

Pas bien compliqué de trouver un lien entre les trois sportifs « miraculés » de la semaine, GROSJEAN, ESCOFFIER et … PAYET ! Le premier à sortir entrer en piste, tout Romain qui soit, n’a dû son salut qu’à la définition de « Gros-Jean comme devant » (éprouver une désillusion) à mettre en lumière avec la décision céleste venue du saint siège (baquet) qui lui sauva le bas des reins, en un tour à Bahrein.

Parmi les forfaits d’un temps ancien, voler ou tuer désignait le verbe escoffier, aujourd’hui le pirate malouin a combattu son stress par la technologie mais surtout par la solidarité entre marins, le sauveur (lui-même sauvé un jour des eaux) porte le nom de 3 mots du livre d’or : « Yes, we cam ! ». Même dans son jean mouillé, l’unique « le » fera l’article face cam en gardant tout son… calme.

Enfin, comme deux miracles n’arrivent jamais seuls, même l’OM (également nom commun) a répondu à toutes les incantations des suiveurs ; longtemps moqué le chignon du sumo Dimitri a laissé place aux tresses des PAYET… comparées sur les réseaux à des araignées, des pâtes ou, plus rarement, faisant référence au n°1 mondial de F1. A mis le ton (et le temps) pour marquer en C1, juste après que le commentateur l’eut prénommé « Manu », le comique, deux pénos salvateurs pour redonner un minimum de joie : MIR-ACUL-EUX !!!
(tous trois évidemment dans le dico)

Tag(s) : #actu, #sports, #dcdl
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :