Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

16 mai 98, j'assistais au SDF au brio du Toulonnais Ch.DOMINICI, dans son maillot cobalt flashs carmin d'avant fuchsia, sous pavillon "Max GUAZZINI", prouvant au tout-Paris St.Français qu'un brillant varois, pas trop minus ni costaud, un gabarit anodin mais confiant au grand "flair-play", pouvait aussi fournir un max d'NRJ, applaudir, courir, franchir, jaillir, aplatir... sans jamais s'aplatir.
Aujourd'hui mardi, dans un choc brutal via Midol (puis AFP), laissant tout un rugby (public ou sportifs) sur son cul, on a appris sa disparition, à 48 ans, "Domi" aurait a priori choisi pour partir, un grand saut d'un toit dans un parc à Saint-Cloud.
Rugbyman au corps vaillant sinon saisissant, parfois glissant ou tonitruant, autant sous son maillot du XV du coq (flash-back 99 "try" vs All Blacks) qu'au TOP14 (cinq fois champion), son vain combat du mois d'août à la DNACG l'aura, au final, abattu trop fort. Dur au contact, parfois gaillard au charbon, un gars volant sous l'azur du mistral, il avait l'aura du pif au gazon.
Par son allant attachant, S.SIMON à chaud, MOSCATO dans son show, BLANC, DULUC, WILKINSON, ROBINSON, DUSAUTOIR, GARBAJOSA, MICHALAK, GLAS, AURADOU, Blacks aux grands noms ou Roxana, Yannick, Dimitri, NAGUIGNOL aussi, ... parfois on voit tous dans la mort du sport d'avant un profond mal, du fan las du huis clos, ballon rond ou pointu, au sud ou au nord, maudit 2020 qui nous a pris tant d'amis : @ plus Domi and Thank You, man !

Tag(s) : #actu, #breves, #sports

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :